• Creation of farms/ashrams

    "Il y a une joie secrète qui vibre toujours, c'est celle d'avoir laissé quelques traces pour guider ceux qui vont suivre sur le chemin du retour "

    Appel Guéry

    Le projet est la création d'un ashram en Inde, car il existe dans ce pays une lignée d'adoration spirituelle disparue en Occident. Ce lieu serait très beau, avec un très grand arbre, ce serait un espace sacré.Il y aurait des rivières, des cascades, des terrains où il serait possible de faire des cultures pour donner de la nourriture aux Sadhus. Ceux-ci pourraient y faire halte et s'y reposer lors de leurs voyages. Cet endroit serait un lieu de synthèse supranationale, entre l'Est et l'Ouest. On y distribuerait la nourriture et la culture.

    Ce serait un lieu de contact. Une configuration de reconnexion très particulière existerait et conduirait les êtres branchés télépathiquement à s'y rendre. Cet Ashram pourrait être créé dans un temple ancien, un palais délaissé. Là seraient mis en dépôt les livres sacrés des temps anciens et les livres du futur comme la Science Unitaire de l'Intra-Univers, de IJP Appel-Guéry.

    Les êtres viendraient y intégrer les énergies issues de la source synthétique de toute religion et tradition. Ils y recevraient des éléments de transfert pour eux-mêmes et aussi pour construire le futur pour plus qu'eux-mêmes.

    Nous désirons créer cet ashram au milieu du peuple indien qui a su garder une dimension sacrée.

    Les personnes réunies sur ce lieu seraient unifiées par la dimension idéale supérieure qui est : la réalisation de l'être et sa liaison au divin.

    Il y aurait quatre étages.

    • Un étage d'êtres courageux qui tiendraient l'Ashram et cultiveraient la terre. Ce niveau concernerait aussi l'étage du circuit financier qui achèterait la terre.

    • L'étage suivant serait constitué d'êtres qui réaliseraient une famille énergétique consacrée et internationale, qui pourraient entrer en alliance avec d'autres pays, peut-être plus riches. Ils feraient des voyages, des échanges, tout en gardant la cohésion de la communauté dans le sens d'une activité très oecuménique, très synthétique. Il pourrait y avoir des chrétiens, des musulmans, des bouddhistes, des taoïstes, des shivaïstes, etc. Dans ce niveau-là, il faudrait essayer d'avoir une équipe qui, tout en étant liée à une religion, saurait distinguer ce qu'il y a de commun à toutes les religions, et qui mérite d'être respecté. Il faudrait que ce groupe soit uni énergétiquement, formé d'êtres dont la sensibilité leur permettrait de se rencontrer. Ils représenteraient un intermédiaire énergétique cohérent et suffisamment purifié pour rencontrer des sadhus, comme les Baûls par exemple, qui ne sont en principe pas forcément associés à une religion.

    • Le troisième niveau serait celui des sadhus. Ils passeraient par-là et apporteraient l'effluve d'une dimension permettant de sortir d'un encastrement trop matériel, trop statique. Ils apporteraient une dynamique de passage, une réflexion nouvelle, indépendante de tout système dogmatique particulier.

    • Le quatrième niveau serait celui de l'alliance avec les hiérarchies supérieures qui aideraient les êtres à refaire tous les jours la communication avec les plans transcendants. Ce ne serait pas une église, ce ne serait pas simplement une communauté, ça ne serait pas non plus simplement un ashram. Ce serait un site opérationnel de transfert et de réinsertion, offrant à chacun un espace de vie et de liberté relativement protégé à l'intérieur duquel les êtres pourraient accomplir leur voyage de retour vers les plans divins.

    "Les hommes à leur naissance sont doux et faibles, quand ils meurent, ils sont secs et flétris. Le dur et le rigide sont inférieurs, le doux, le faible les surpassent." "L'homme de bien suprême est comme l'eau. L'eau bénéfique à tout n'est rivale de rien. Elle séjourne aux bas-fonds dédaignés de chacun. De la voie, elle est toute proche. Choisis un bon terrain pour ta demeure, choisis le profond pour ton coeur, choisis envers autrui la bienveillance. Choisis en parole la vérité, choisis en politique le bon ordre, choisis en affaire l'efficacité, choisis pour agir l'opportunité. Ne rivalise point, tu seras sans reproche."

    Lao Tseu