• Osho Rajneesh

    osho
    Osho Rajneesh est né le 11 décembre 1931 en Inde dans une modeste famille jaïna, à Kuchwada au Madhya Pradesh.

    Le 21 mars 1953, Rajneesh atteint l'illumination. Il poursuit de brillantes études à l'Université de Saugur (agrégation en philosophie avec la plus grande distinction). Il sera ensuite professeur de philosophie.

    En 1966, il décide de se consacrer entièrement à l'éveil de la conscience humaine. Il parcourt le pays sous le nom d'archarya (enseignant) Rajneesh et enseigne l'art de méditer. Des milliers de personnes commencent à affluer vers lui. Il dénonce l'hypocrisie et la mauvaise influence des milieux politiques, économiques et religieux.

    En 1968, il s'installe à Bombay et inaugure des techniques de méditation révolutionnaires. Il instaure notamment la méditation dite "kundalini" et la méditation dynamique, technique par laquelle le mental est préparé au silence. On commence à l'appeler "Bhagwan" : "le béni".

    En 1970, des Occidentaux se joignent aux disciples de Rajneesh, dont la renommée atteint l'Europe, les Etats-Unis, l'Australie, le Japon.

    En 1974, inauguration de l'ashram de Poona. Un centre très important de psychothérapie, de développement personnel et de méditation grandit rapidement. Rajneesh fait de plus en plus retraite dans sa chambre, qu'il quitte deux fois par jour pour s'adresser à son auditoire. Ces causeries, matinales et vespérales sont une éblouissante exégèse de toutes les grandes traditions spirituelles du monde, émaillée de notions scientifiques résolument modernes.

    En 1981, Rajneesh part pour les Etats-Unis. Création d'une commune en Orégon : Rajneeshpuram, ville de 5000 habitants. D'autres centres autonomes s'ouvrent un peu partout dans le monde.

    En 1985, le 29 octobre, Rajneesh est arrêté pour non-respect de la législation sur l'immigration. Il est expulsé au terme d'une persécution dont les investigateurs et les protagonistes ne manqueront pas d'être tous connus un jour. Commence un stupéfiant périple à la recherche d'un pays d'accueil. Pour des raisons futiles ou invraisemblables, à la suite de pressions exercées par les Etats-Unis, Rajneesh est déclaré indésirable dans 21 pays au total.

    En 1986, le 29 juillet, Rajneesh revient en Inde. Six mois plus tard, l'ashram de Poona rouvre ses portes et connaît un nouvel essor.

    En 1988, pour la première fois depuis quatorze ans, Rajneesh dirige de nouveau en personne la méditation au début et à la fin de chaque causerie. Il crée une technique méditative nouvelle, la "Mystic Rose Meditation" où les deux expressions les plus refoulées de notre temps - le rire et les pleurs - sont poussées jusqu'au paroxysme (7 jours de rire, 7 jours de pleurs) pour faire place nette à 7 jours de silence intérieur.

    En 1989, Rajneesh décide de ne plus être appelé Bhagwan. Ses disciples choisissent de l'appeler Osho Rajneesh. Chaque soir des milliers de personnes venues du monde entier se regroupent dans l'auditorium pour l'écouter.

    Extrait de "Viens, suis-moi" Entretiens sur Jésus.