• Lao Tsu

    Lao-tseu, Le Vieux Sage Souvent considéré par la tradition comme le fondateur du taoïsme, Lao-tseu (IVe siècle av. J.-C.) est bien postérieur à Houang Ti. Déclaré comme un immortel - maître des sages de différentes époques à travers ses métamorphoses -, Lao-tseu est présenté parfois comme un personnage mythique de la Chine ancienne, tout comme Confucius. Sa vie : sa mère, qui l’aurait conçu en apercevant une comète ou un dragon volant, aperçut aussi une comète dans le ciel au moment de sa naissance - circonstances extraordinaires ! Le Lao-tseu divin a un aspect hors du commun ; il a été décrit ainsi : peau jaune clair, oreilles longues, grands yeux, bouche carrée aux lèvres épaisses, quinze rides sur un front large qui porte aux coins la forme de la lune et celle du soleil. Il a deux arêtes de nez et trois orifices à chaque oreille, et les dix lignes des êtres d’élite marquent ses paumes. Son œuvre : Le Tao-Te-King ou Dao De Jing Le Tao-Te-King ou Le Livre de la Voie et de la Vertu est un texte célèbre du taoïsme. Le Tao vise à épurer l'homme et à le conduire vers la juste voie et la vertu. L'une des principales doctrines est celle du non-agir qui doit inciter l'humain à ne pas dépenser d'énergie inutilement, et à se détacher des désirs encombrants. Citations de Lao-tseu : « La seule façon d'accomplir est d'être. » « Celui qui excelle ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait. » Tao-tö-king, LXXXI « Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir. » Extrait de Tao-Te-King